Trajet en train, pensées du matin

Crédit photo : Gratisography

Refléxion dans le train sur l"avenir de la musique. Blog Adélie Prod

Trajet en train, pensées du matin… 10 personnes dans le wagon, une qui dort, une autre lit le journal et les huit autres écoutent de la musique, un casque sur les oreilles, une pomme dans la poche, pour certaines tellement fort que j’ai l’immense plaisir de partager une partie des fréquences de leur playlist.

Il ne manquerait plus que le train ne diffuse une musique d’ambiance type ascenseur mais sur rails horizontaux.. Elle est partout ! Il n’y a jamais autant eu de lieu de diffusions finalement. Si on se dit que chaque pomme portable (ou autre marque mais j’aime bien les pommes) est un support de diffusion, c’est impressionnant. Paradoxalement, je n’ai pas fait le sondage dans mon wagon, je n’ai pas le courage de déranger mes mélomanes du matin, combien ont payé pour la musique qu’ils écoutent ? Attention je ne blâme personne, pourquoi acheter quelque chose que l’on trouve gratuitement !

Ce serait du militantisme forcené, comme encourager l’économie locale par exemple.

Non, je me demande juste, en tant que musicien, compositeur, créateur de musique, à quel moment on a basculé, à quel moment on a raté un évolution qui est devenu sans crier gare une révolution. Finalement, comment offrir aux auditeurs la musique sans laquelle la vie serait une erreur (dixit Nietzche) tout en continuant à faire vivre ceux qui la font ?

Questionnement quotidien, rien de neuf ce matin. Presque un article de blog pour rien. Juste pour se poser les questions fondamentales d’un métier lié au culturel (par essence non rentable) qui tente de fonctionner comme un secteur industriel (qu’il est parfois).

Au fait si quelqu’un a la solution à cette problématique, qu’il n’hésite pas à m’en faire part, je serai ravi de partager su ce blog toute belle et bonne idée qui comblera bien des musiciens et créateurs …

Nathanaël

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *